AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Festival Desbranches le 28 juin à Lunéville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hermine88
Arbustre
Arbustre
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 43
Localisation : Vosges, près des montagnes
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Festival Desbranches le 28 juin à Lunéville   Mar 24 Juin - 10:05

Bonjour, j'ai une amie engagée contre une utilisation déraisonnée du nucléaire qui participe à l'organisation d'un festival ce samedi.
je vous copie-colle ce qu'elle en dit sur le forum de Sagesse Primordiale :

""Est Républicain - Meuse / Gérard Bonneau 23.06.08

Débranche
Lors de l'installation du Comité local d'information et de suivi (Clis) du labo de Bure, jeudi dernier à Montiers, Christian Bataille a été installé dans son fauteuil de président, avec la bénédiction des présidents des conseils généraux de Meuse et Haute-Marne.

Le père de la loi sur les déchets nucléaires n'est pas peu fier du chemin parcouru depuis 1991. Au point de considérer Bure comme « la vitrine technologique de référence que le monde entier nous enviera ».

Une appréciation pas du tout du goût des opposants à l'enfouissement des déchets radioactifs, qui estiment injustifiable « une présidence à la fois juge et partie ».
Protestant contre ce déni de démocratie, leurs représentants ont alors choisi de quitter la séance.

Dans la foulée, les collectifs Bure-Stop ont décidé d'informer le public, en se postant devant les grilles du labo, hier matin, lors de l'opération portes ouvertes programmée par l'Andra, l'agence chargée de la gestion du site.

Car outre l'épineux problème du stockage en grande profondeur (550 m) des déchets « ultimes » à haute et moyenne activité à vie longue (HAVL), les opposants s'inquiètent maintenant aussi de l'appel à candidature lancé au début du mois par le ministère de l'Ecologie et de l'Energie pour trouver un site d'entreposage, en subsurface cette fois (50 à 150 m de profondeur), afin d'y stocker d'autres formes de déchets - à faible activité mais aussi à vie longue (FAVL) - essentiellement des graphites.

Une vingtaine de départements, dont la Meuse et la Haute-Marne, ont été répertoriés comme offrant des conditions géologiques favorables. Plus de 3.000 communes seraient concernées.

Pour les militants de Bure-Stop, « tout est déjà bouclé ». Et ils estiment que « les mêmes ficelles » seront employées : compensation financière, promesse d'emplois et de développement local, absence de réelle consultation des populations.

Pour marquer leur détermination, les opposants organisent un grand rassemblement festif, samedi 28 juin à partir de 14h, sur le site de l'ancienne gare de Luméville, proche de Bure.

Ce festival alternatif baptisé « Débranche » sera volontairement coupé des lignes EDF et privilégiera les musiques acoustiques, avec aussi des expositions, conférences et ateliers débat.

L'hébergement en plein-air sera placé dans une démarche écologique de respect de la terre et d'éveil humain : douches solaires, restauration bio à base végétale, tri des déchets, covoiturage...

Le festival s'achèvera dimanche matin, avec le départ des participants à la marche Londres-Genève « Pour un avenir sans nucléaire » qui auront fait étape la veille avant de reprendre leur route militante."

Ca y est, nous sommes à la maison de la résistance
Alors hier, discutions avec des "spécialistes" de l'ANDRA, pestouillerie!!!

Ah, c'est pas finit, plus de 3000 sites sont envisagés pour des installations en Sub surface, des news plus tard, hésitez pas à aller sur le site du réseau, c'est très grave, ça peut arriver près de chez vous, et c'est pas bon du tout."

Pour ceux qui ne seraient pas au courant de ce qui se passe à Bure(
http://www.lion1906.com/departements/meuse/bure.php), je vous mets aussi son texte sur les enjeux économiques :
"Est Républicain / Meuse 13.06.08 Gérard BONNEAU


Bure enjeu européen

La Commission européenne doit venir, cet automne, sur le site. Elle visitera le centre technologique en construction qui abritera les prototypes.

Profitant de l'inauguration de la fresque monumentale de Gérard Larguier, qui trône au beau milieu du hall d'accueil du labo de Bure, Marie-Claude Dupuis, directrice générale de l'Andra, a convié, hier après-midi à un point presse, en présence du directeur du site, Pierre-Lionel Forbes.

Il ne fallait pas s'attendre à des révélations fracassantes sur l'état d'avancement des études menées depuis le creusement des deux puits et des galeries souterraines dans la couche argileuse. Les conclusions sont connues depuis 2006. Le site est considéré comme « favorable » à un stockage en profondeur des déchets radioactifs, et les nouvelles recherches géophysiques menées sur une zone de transposition de 250 km2 au nord du labo doivent servir à identifier le futur centre de stockage.

Depuis que le Groupement Fonds Est lui a remis les clés pour l'exploitation et la maintenance du site, l'Andra a entamé la deuxième phase des travaux en novembre dernier.
Objectif : qualifier l'endroit où sera creusé le centre de stockage. Les alvéoles seront destinées à enfouir les déchets à vie (très) longue de haute activité (6.000 m3 sur 500 ha) et moyenne activité (80.000 m3 sur 100 ha).

L'agence nationale devra remettre son rapport fin 2009 au gouvernement, qui comportera également ses propositions concernant les différentes options de réversibilité, de sûreté et d'entreposage.

C'est en 2013 qu'un débat public sera ouvert précédant un nouveau projet de loi en 2016 sur les conditions de ce stockage réversible.
« Sur la zone de transposition, on constate que l'argile a les mêmes qualités que celles du labo », explique Pierre Forbes. « Toute la zone est compatible avec le même concept. Le choix du site sera lié aussi aux installations de surface (200 ha). Avec les déblais, on va remodeler le paysage ».

Car l'Andra planche sur plusieurs options. L'accès au fond pourrait se faire par deux puits (comme dans le labo), ou par une « piste de descenderie », sorte de plan incliné qui permettrait d'atteindre les galeries à partir d'une entrée située à cinq kilomètres du centre de stockage.
« On va dialoguer avec les acteurs locaux pour choisir l'endroit qui gênera le moins. Et on travaille aussi sur les conditions de transport des colis (de déchets), quelles voies d'accès utiliser », précise Marie-Claude Dupuis.

La directrice a aussi indiqué que la Commission européenne devrait venir visiter, le 23 octobre prochain, lors d'une session décentralisée, le nouveau centre technologique de Saudron, en cours de construction.

Celui-ci accueillera le matériel d'ingénierie utilisé dans le laboratoire pour mener les recherches. Et notamment, les prototypes utilisés : démonstrateurs, conteneurs de stockage, robots...

La venue des membres de la Commission prouve ainsi l'enjeu majeur que constitue Bure pour tout le vieux continent."

Voilà!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloa
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1230
Age : 34
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Festival Desbranches le 28 juin à Lunéville   Mar 24 Juin - 10:16

merci ma belle de faire tourner cette info

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grimetsortileges.com
 
Festival Desbranches le 28 juin à Lunéville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [annulé] Week-end Amazones à Lunéville
» Perdu Cassis, chat siamois de 17 ans, secteur Lunéville
» HS arno : Muller frères à Lunéville
» Cassis - chat siamois perdu à Lunéville en juillet dernier
» 2 chatons de 5 mois à Lunéville - (jeunes chats de 8 mois)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Univers de Gaia :: * La Pratique Naturelle * :: Ecologie :: ...manif. & actions collectives...-
Sauter vers: