AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Serpent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Le Serpent   Mer 18 Mar - 11:59

La symbolique du serpent est l'une des plus profondes et complexes. Il n'est guère de cultures et de mythologies qui n'aient leur Grand Serpent, presque toujours marin et ambigu, sinon ambivalent.
Serpents et monstres ophidiens sont présents sous de nombreuses formes dans presque tous les folklores. Ils y jouent deux rôles principaux : celui de gardien (légendes de la Toison d'Or, de saint Georges) ou d'initiateur (Fáfnir et Sigurd).
Il cristallise les peurs, les angoisses, les désirs, les espoirs Il est aussi associé à l'Eau parce que ses écailles le rapprochent du poisson (

Il semble souvent s'opposer à un dieu, au Dieu, à l'aigle, symbole de Zeus olympien qui affronte Typhon, le Satan qui s'oppose au Dieu biblique, Marduk et Tiamat, Thor pêchant Midgardsorm (terrifié et momentanément paralysé par son regard), Thraetona et Azi Dahaka en Iran, Apollon et Python, Héraclès et l'Hydre de Lerne, Saint Georges et le Dragon.

• Antiquité

Le Léviathan est présent dans les poèmes mythologiques phéniciens de Ras-Shamra (1300 avant notre ère)
Le Lucifer préchrétien lui aussi était représenté par un serpent ailé.
Dans l'ancienne Égypte, on le retrouve peint sur les sarcophages, gravé sur des monolithes et dans les pierres des pyramides et des temples.
Quand il se mord la queue, comme dans certaines de ses représentations, par exemple l'« Ouroboros », il est le symbole du cycle infini de la vie et de la mort. Il se retrouve non seulement en Grèce antique mais aussi dans de nombreuses civilisations sous un autre nom ; ainsi, le serpent qui enserre, en quelque sorte, l'entière création entre ses anneaux, entoure et comprend tout ce qui est, emblème de toute perfection.

• Bestiaire nordique
C'est aussi Midgardsormr , le Grand Serpent de la mythologie Nordique qui vit dans la « Grande Mer » primordiale qui entoure le monde du milieu (Midgard, d'où son nom), la terre des hommes au centre de laquelle se trouve la terre des dieux, Asgard. Au-delà de la Mer et des anneaux protecteurs de Midgardsormr se trouve Utgard où sont les puissances mauvaises et destructrices, les Géants et les Forces du Chaos ; en mordant sa queue il assure au monde humain sa cohésion et sa solidité. Au centre de ce monde conçu comme un gigantesque fuseau se retrouve l'axe du monde, Yggdrasil, le grand Arbre Sacré qui peut-être le Grand Serpent lui-même parce qu'il est parfois appelé Jörmungandr (Baguette magique/géante) comme Midgardsormr dont la fonction est la même : assurer la cohésion de l'Univers, sans lui c'est le Ragnarök. Le mythe nordique a donc besoin d'un héros pour contrer cette peur de l'anéantissement total : Thor, qui tente une fois de pêcher Midgardsormr sans y parvenir puisque empêché par un géant témoin du combat ; le duel entre le Grand Serpent et le dieu du tonnerre se terminera avec la mort des deux lors du Ragnarök4. Parce qu'il est l'ennemi au moins potentiel du farouche fils d'Odin, le Serpent a fini par être associé aux créatures du Mal, il est devenu le fils de Loki, dieu du désordre et de la ruse.


• Bestiaire hindou
On retrouve cette idée dans le Mahâbhârata, texte fondateur de la mythologie hindoue, où le pinaka, l'arc de Shiva, porte le Grand Serpent-arc-en-ciel enroulé sur la corde qui sert à tendre l'arc. Cette image est lourde de signification car l'arc-en-ciel est perçu comme un pont entre le ciel et la terre.
Chez les Hindous, le serpent Kundalinî est le canal d'énergie central qui relie ensemble les 7 chakras dans une double ellipse qui n'est pas sans évoquer à nouveau la chaîne de l'ADN.
• Bestiaire judéo-chrétien
Dans la symbolique judéo-chrétienne, le serpent représente le Mal et la tentation. Dans la Genèse, Satan prend la forme d'un serpent pour inciter Ève à manger le fruit défendu. Dans son Apocalypse Saint Jean représente Satan, le Diable, comme le Serpent ancien, le séducteur des nations. On le retrouve aussi comme dragon marin, Rahab (« Job », 16 - 12) ou le légendaire serpent Léviathan (« Isaïe », 27 - 1). C'est contre lui que JHVH engage un combat mémorable (« Exode », 34 - 22) et inaugure ainsi le début des temps. Paradoxalement, il représente aussi la guérison, sous la forme du Serpent d'Airain construit par Moïse, qu'il suffisait de regarder pour neutraliser le venin des « serpents ardents »; c'est « semblable au Serpent de de Moïse » que Jésus se représente lui-même face à Nicodème, assumant la même fonction symbolique.
• Bestiaire amérindien
On retrouve aussi le serpent ailé dans la figure amérindienne bien connue de Quetzalcoatl (pour les anciens mexicains, Kukulcan pour les Mayas, Gucumatz pour les Quichés), le dieu pacifique et dieu éducateur. La tradition amérindienne attribue à Quetzalcoatl l'invention du tissage, de la céramique et du zéro, c'est à dire des mathématiques, associé avec la précision que l'on sait, à l'astronomie.
• Bestiaire du bouddhisme tibétain
Dans le bouddhisme tibétain, le serpent représente l'aversion, l'un des trois poisons de l'esprit avec l' avidité (représentée par un coq) et l' ignorance (représentée par un cochon)

Source: Wikipedia, mais j'en ai d'autre à la maison...
Faudra que je revienne en parler ( affraid )
Si vous êtes arrivé(e) jusque là, BRAVO!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucrèce
Arbustre
Arbustre


Nombre de messages : 79
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mer 18 Mar - 14:55

Merci pour cet article. j'avoue que je trouve dommage de lui associer plus de côtés négatifs que de positifs. Il est mon animal préféré, et peut-être aussi mon guide depuis de nombreuses années.

J'ai tout lu et je serais ravie d'en lire plus Very Happy

Bien à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://subrosa.canalblog.com
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Jeu 19 Mar - 10:40

Coucou,

Pas de soucis pour ce merveilleux animal...
Je feuillette qlq livres et je reviens pour parler de ses nombreux aspects positifs...

Biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Ven 20 Mar - 12:03

Le serpent a une symbolique très ancienne et riche:
Il est associé à la sexualité (phallus, cordon ombilical...).
Dans de nombreuses mythologies, il est considéré comme l’ancêtre primordial lié à l’origine de toute la création.
Cependant, c’est un symbole assez paradoxal qui peut représenter la protection comme la destruction, le bien et le mal, la vie et la mort. Il représente aussi la terre et l’eau, le monde souterrain, les sciences occultes.
Il est aussi symbole de guérison et de renouveau à cause de sa mue annuelle.
Il faut que je retourne étudier les mythe grecs pour continuer de parler du serpent oraculaire de la Déesse, et de la mainmise d'Apollon sur les oracles des grottes sacrées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloa
Admin
Admin


Nombre de messages : 1230
Age : 33
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Le Serpent   Ven 20 Mar - 12:45

tes recherches sont vraiment très intéressantes
merci à toi


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grimetsortileges.com
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Ven 20 Mar - 13:12

c'est trop gentil!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucrèce
Arbustre
Arbustre


Nombre de messages : 79
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Ven 20 Mar - 13:54

Je rejoins Eloa tes informations sont très riches.

J'ai beaucoup de plaisir à te lire! Il me tarde de lire la suite!

Merci bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://subrosa.canalblog.com
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Le Serpent et le Péché Originel   Mar 31 Mar - 10:36

Le péché Originel

Cet épisode peut revêtir de multiples significations et contient des éléments qui ne sont ni mythologiques, ni moraux, malgré la culpabilisation dont ils ont été marqués au cours des siècles : c’es une femme qui commet la « faute », avant de la faire commettre à l’homme.
Ce qui est le plus révélateur, c’est qu’Eve commet cette faute sous l’influence du serpent.
On a fait du serpent de la Genèse la représentation de Satan en personne, en s’appuyant sur l’Apocalypse où St Michel combat le « Grand Serpent » qui représente le mal absolu.
Cependant, cette interprétation ignore délibérément l’aspect féminin du serpent.Il faut revenir à Delphes et au serpent Pythôn (dont la racine grecque signifie « cavité profonde » puis, par extension, « origine ». En latin : « puteus » : puits, fosse), il s’agit d’un concept de matrice originelle, et le serpent est lié à l’idée de parturition et de régénération. C’est l’image de la divinité Mère Tellurique.
Dans de nombreuses figurations de la Déesse Mère au Proche Orient et la mer Egée, elle est représentée au milieu de serpents, ou en tenant dans les mains.
La féminité du serpent
Le mot français serpent était la plupart du temps féminin au moyen âge. Le mot latin classique « anguis » était féminin comme actuellement l’allemand « Slancke », le breton « naer » et le gallois « neidr ».
Ce n’est sûrement pas un hasard, pas plus que la présence du serpent sous les pieds de la Vierge Marie dans l’iconographie chrétienne.
Cette prise en considération de la féminité du serpent peut modifier la signification du péché originel :
L’interdiction de manger le fruit a été envoyée par Yahweh (symbole mystique du Père YHWH), mais Eve transgresse l’interdit patriarcal et écoute le serpent (figuration symbolique de la Mère MRAM) : il s’agit bien d’un retour vers le culte antique de la Déesse Mère, faute impardonnable à l’encontre de la religion de type patriarcal que représente Yahweh.
Le péché originel peut donc bien être considéré comme le 1er acte de cette longue lutte du Dieu Père contre la Déesse Mère. Cette 1ere chute, suivie de beaucoup d’autres, sera sévèrement punie par le Dieu Père :
 Malédiction contre le serpent (c'est-à-dire contre la Déesse Mère) : il est condamné à ramper (il ne rampait donc pas avant ???)
 L’inimitié est jetée entre lui et la femme : la femme n’aura non seulement plus le droit de reverer la Déesse, mais elle devra en outre la combattre !!
 « tu enfanteras dans la douleur ! » : les femmes que leur fécondité mettait en relation avec la Déesse, seront punies précisemment dans ce qui faisait leur gloire, la grossesse et la maternité.

Quand y'en a plus y'en a encore!!! Je reviens avec Delphes et les serpents oraculaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Delphes et la Gréce antique   Mar 31 Mar - 11:21

Delphes

Apollon, fils de Zeus par Léto/Latone, est né avant terme sur l’île de Délos. Thémis (Loi) le nourrit de nectar et d’ambroisie. Le 4eme jour, il réclama un arc et des flèches qu’Héphaïstos lui offrit.
En quittant Délos, il se dirigea vers le mont Parnasse où se cachait le serpent Pythôn et le blessa gravement. Pythôn s’enfuit vers l’oracle de la Terre Mère à Delphes, mais Apollon eût l’audace de le poursuivre jusque dans le sanctuaire et il le tua près de la fissure sacrée.
La Terre Mère rapporta cette offense à Zeus qui ordonna à Apollon d’aller se purifier dans la vallée de Tempé, et instaura les jeux Pythiens qu’Apollon devait présider. Au lieu de ça, il embarqua pour Tharra en Crète où le roi Carmanor se chargea de la cérémonie de purification.
Ensuite Apollon s’empara de l’autel oraculaire de la Déesse à Delphes.
Il semble que les hellènes du nord avaient envahi la Grèce centrale où ils se heurtèrent aux adorateurs de la Déesse Terre pré hellénique. Ils s’emparèrent des autels oraculaires les plus importants. A Delphes, ils détruisirent le serpent oraculaire sacré et établirent un l’oracle au nom d’Apollon ; on peut noter toute fois que la prêtresse sacrée, la Pythie, reste à son poste de prophète.
Un serpent similaire était conservé à Athènes dans l’Erechteïon.

Devins et serpents

Dans la mythologie grecque on peut trouver de nombreux devins qui avaient une relation avec des serpents :

 Melampous fût le premier mortel à recevoir le don de prophétie et à pratiquer la médecine. Il comprenait le langage des oiseaux, ses oreilles ayant été purifiées par de jeunes serpents qu’il avait sauvé de la mort
 Tirésias, sans doute le devin le plus connu, avait eu, lui aussi, les oreilles purifiées avec la langue du serpent Erechtonios qu’Athéna avait détaché de son Egide « de manière à ce qu’il comprenne le langage des oiseaux prophétiques »
 Cassandre (ma préférée) s’était endormie après avoir fêté son anniversaire dans le temple d’Apollon. Quand Hécube (sa mère) est revenue la chercher, elle a trouvé les serpents sacrés en train de lui lécher les oreilles. Depuis ce moment, Cassandre, possédait le don de prophétie (je vous reparlerai d’elle plus tard)
 Laocoon est choisi par les troyens pour apaiser Poséidon alors qu’il était déjà prêtre d’Apollon (qu’il avait irrité en se mariant et en ayant des enfants malgré son vœu de célibat). Apollon envoya deux serpents de mer géants qui s’enroulèrent autour de ses deux fils jumeaux (Antiphos (qui pourrait signifier le prophète) et Thymbraeos), et les étouffèrent. Laocoon se précipita à leur secours, mais il périt à son tour. L’histoire de ses fils rappelle celle des deux serpents qu’Héraclès étouffa quand il était encore un bébé. Selon certaines versions, Laocoon s’échappait sans mal. Il est possible que les serpents aient été eb train de purifier les oreilles des enfants afin de leur conférer le don de prophétie.

Voilà pour les serpents et la Grèce antique.
Je remercie d’avance Lucrèce pour corriger les fautes de traduction qu’il pourrait y avoir (par ex je ne suis pas sûre qu’Antiphos signifie bien prophète) et pour pardonner les fautes que j’aurais pu faire en grec. cyclops

Voici mes sources pour ces deux posts :
La Grande Déesse / Jean Markale cheers
Les mythes Grecs / Robert Grave cheers
Les grandes figures des mythologies chez Bordas study
Sans eux j’aurais été bien moins claire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mar 31 Mar - 11:23

Bon, maintenant, je vais chercher en Amérique du sud le magnifique Quetzalcoatl. A moins, bien sûr que quelqu'un le connaisse bien: je ne suis pas très calée en religions amerindiennes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloa
Admin
Admin


Nombre de messages : 1230
Age : 33
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mar 31 Mar - 11:31

tes recherches sont vraiment sympa je ne me lasse pas de te lire
merci à toi


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grimetsortileges.com
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mer 1 Avr - 11:17

Amérique Pré Colombienne

Quetzalcóatl : le Serpent à plumes.
C’est le Dieu bienfaisant de la végétation (donc de l’eau et de la terre) et du vent. Il règne sur Tula et refuse les sacrifices humains. Législateur et civilisateur, il donne à ses fidèles la culture du maïs, les arts, les techniques, la sculpture et l’écriture. Il leur apprend à mesurer le temps avec le calendrier et à découvrir le movement des étoiles.
Itzamma : le Lézard.
C’est le seigneur du jour et de la nuit. Inventeur de l’écriture hiéroglyphique, il apparaît parfois sous la forme d’un énorme serpent qui représente le ciel et dont la bouche crache aussi bien la pluie fécondante que le déluge. Médecin, il enseigne son savoir aux guérisseurs.
Coatlicue est la vieille Déesse de la Terre « celle qui a une jupe de serpents ». Elle est la mère des Ténèbres Nocturnes et des 4 vents du sud.

Il est remarquable de voir à quel point tous ces mythes se ressemblent :
Quetzalcóatl ressemble beaucoup à Athéna et Coatlicue à l’antique Grande Déesse du pourtour méditerranéen pré hellénique (comme en Crète par exemple.)
Par contre, j'ai pas beaucoup de doc sur la civilisation pré colombienne...

Voilà, je pense que j'en ai fini avec le serpent!! Il y a bien d'autres choses, mais je les garde pour un prochain post sur la Grande Déesse au Proche Orient.... (un peu de teasing ça fait pô de mal, non?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucrèce
Arbustre
Arbustre


Nombre de messages : 79
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mer 1 Avr - 20:37

Ouah merci! J'aimerai beaucoup regarder des représentations de ces serpents! Je vois qu'il y en a deux des reptiles qui sont les inventeurs de l'écriture, je ne connais pas ce symbole qui leur est associé!

Il me tarde de lire ton article sur le grande Déesse!

Pour l'article précédent, themis, c'est bien loi, surtout divine et morale pas au sens juridique en fait.
Pour Antiphos, écoutes, je suis dans le flou. Dans le bailly il n'est rien stipulé, il y a juste:
Fils de Priam. Mais il y a aussi antiphonos, aussi fils de Priam (est-ce les mêmes?). Par contre, il y a le verbe antiphonéo (αντιφωνέω), qui signifie résonner en réponse, répondre, prononcer une parole. Donc ce pourrait être un participe qui signifierait "celui qui prononce des paroles" d'où le lien avec le prophète qui lui aussi prononce des paroles (pour antiphonos).
Peut-être aurais-tu une réponse pour ces deux fils de Priam

Gros bisous et encore merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://subrosa.canalblog.com
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Jeu 2 Avr - 9:55

Priam a eu de nombreux fils. Je vais regarder pour voir si je trouve quelque chose.
à bientôt
biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Le Serpent   Mar 7 Avr - 11:25

Ah !!! j’allais oublier un p’tit truc !!! Le serpent de mer.

C’est un mythe qui a toujours accompagné les hommes dans leurs aventures sur les mers.
Puisque 60 % de la surface de la terre sont sous les eaux, on ne peut pas s’étonner de la constance avec laquelle, depuis l’Antiquité, les hommes rapportent leurs rencontres avec des monstres marins géants. affraid
La bible parle à 5 reprises du Léviathan, monstre mi serpent mi dragon qui se retrouve dans la plupart des mythologies orientales.
En Europe, ce sont les navigateurs scandinaves qui ont donné les premiers témoignages. L’archevêque Olaus Magnus a publié, aux alentours de 1555, une histoire des pays nordiques, pleine de récits sur les serpents de mer. Il y décrit une créature de 60M de long sur 6M de tour de taille : « un animal noir, avec une sorte de crinière, des yeux brillants, la tête dressée comme un chapiteau sur une colonne ». Curieusement, de nombreuses descriptions plus récentes correspondent à cet ancien récit.
Au XIIIème siècle, un autre archevêque (E. Pontoppidant), écrit un livre dans lequel il rapporte tous les témoignages qu’il a recueillis sur le sujet. Mais au XIIIème, le déferlement de la pensée scientifique tourne en dérision ces « légendes » marines. Cependant les témoignages continuent d’affluer.
Dans la première moitié du XIXème, les apparitions de monstres marins se multiplient le long des côtes nord américaines. Les polémiques entre partisans et adversaires des monstres fon rage, chaque camp utilisant canulars et désinformation. Suspect
Au début du XXème, beaucoup de témoins n’osent plus affirmer publiquement ce qu’ils ont vu. Pourtant, tous les témoignages sont formels : il se passe parfois de drôles de choses sur la mer. scratch
Evidemment, les escroqueries abondent, et l’examen minutieux des photos ou des « restes » retrouvés, conclut presque toujours à une supercherie.
Malgré tout, à défaut de preuves concrètes, on peut considérer comme convaincants les récits, répétés depuis des années voire des siècles, d’apparitions de monstres toujours dans la même région.
Si le serpent de mer est mal connu, c’est en partie à cause du progrès : les navigateurs modernes ne s’éloignent guère des routes maritimes fréquentées et on peut imaginer que les monstres(s’ils existent) préfèrent s’en écarter, alors qu’autrefois la navigation était beaucoup plus imprécise et silencieuse (des sonars, moteurs…).
Un homme s’est acharné à étudier ces créatures, c’est Bernard Heuvelmans, un zoologue belge spécialisé dans l’étude des animaux disparus. Dans son ouvrage « dans le sillage des serpents de mer », il a dépouillé près de 600 témoignages oculaires recueillis entre 1639 et 1964.Environ 60 étaient des faux manifestes, 60autres se rapportaient à des animaux connus pris, à tort, pour des monstres, 120 cas ont été éliminés pour insuffisance de détail ou trop grand flou dans les descriptions. Restent quelques 350 cas troublants…
L’homme est loin d’avoir exploré toute l’immensité sous marine : chaque année, de nouvelles espèces sont répertoriées. Demain, la clé du mystère des serpents de mer et autres monstres marin, nous sera peut être donnée par les scientifiques aventuriers des profondeurs
Il y a eu des dizaines d’hommes dans l’espace, seuls 2 sont descendus dans la fosse des Mariannes (la plus profonde de notre planète) !

Voilà. Je sais que le serpent a beaucoup de symboles en Asie, mais je ne suis pas du tout calée là-dessus (chacun ses lacunes…)
Cette fois ci, je promets ( )de ne plus rien ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Serpent   Aujourd'hui à 4:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Serpent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Particularités anatomiques d'un serpent
» Quel premier grand serpent choisir ???
» Un serpent ''Caméléon'' a été découvert
» Serpent sur la vasière
» Autre technique pour serpent anorexique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Univers de Gaia :: * La Magie Naturelle * :: Symbolisme :: ...Animaux...-
Sauter vers: