AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Grande Déesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dame du lac
Arbre
Arbre


Nombre de messages : 151
Age : 47
Localisation : côte d'azur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: La Grande Déesse   Jeu 2 Avr - 13:25

LA GRANDE DÉESSE

Je vais vous présenter celle qui est pour moi La Déesse des origines, celle vénérée par nos plus lointains ancêtres. Je ne savais pas où mettre ces posts (et oui, il devrait y en avoir plusieurs...). J'ai hésité entre symbolisme et pratiques anciennes, mais comme j'avais commencé ici avec la déf. de la Vierge, je continue.
Nous allons donc commencer par:

l'Égypte

Dans la théologie longuement élaborée au cours des siècles, et tenant compte des différents apports (Haute et Basse Égypte), on comprend que l’élément céleste (Nout) est de nature féminine, alors que l’élément terrestre (Geb), par complémentarité, est masculin. Cela peut surprendre, car généralement, la terre considérée comme une mère, mais il ne s’agit que de symboles de la dualité sans laquelle aucune existence n’est possible. On ne dit pas que le soleil est féminin (comme dans les langues germaniques et celtiques), mais le démiurge (Atoum) est représenté par l’œil de Râ qui est essentiellement féminin (avec des rapports avec l’œuf et le sexe féminin dans son aspect externe).
Symbolisant la 1ere expression lumineuse d’Atoum, l’entité femelle (Nout) est née de lui. Cette « fille » du soleil est multifonctionnelle : aux caractères érotique, maternel et cruel, elle ajoute un autre caractère, plus cosmique, qui est représenté par le cobra uræus (puissante déesse, principalement incarnée par Ouadjet). Elle est la femme serpent (la Vouivre, Mélusine, la Déesse aux serpents du Moyen et Proche Orient et de la Crête) qui se déroule en lentes reptations et fini par n’être plus que la spirale, symbole parfait de l’éternelle respiration du divin.
Elle est étroitement apparentée à la croyance de la résurrection des défunts qui après leur trépas resplendissent comme des étoiles sur le corps de la déesse.

Au terme de nombreux siècles, voire de millénaires, apparaît enfin l’image d’Isis, la plus connue des Déesses égyptiennes. On a supposé sa parenté avec une démone mésopotamienne, la Lilith du mythe de Gilgamesh. Nous ne la connaissons guère que par l’interprétation grecque (Plutarque) mais elle est la représentation idéale de cette entité féminine qui domine le monde.
Sœur et épouse d’Osiris, elle n’est autre que Maât (Justice, Vérité, Ordre), mais elle est aussi Sekhmet (la « Puissante » messagère de mort, responsable des épidémies, déesse du carnage et de la guerre mais aussi de la guérison et protectrice du roi et de ses sujets.) et encore Ouret- Hekaou (la Grande Magicienne) et bien entendu Hathor (la « Dorée »)
Le mythe d’Osiris démembré et lentement reconstitué par Isis en dit long sur le rôle primordial de cette divinité. Ce mythe est à mettre en relation avec le rôle de la Déesse de la Vie dans la Mort, avec Morgane emportant Arthur à Avalon pour le soigner, de Ishtar/Inana et Tammuz/Dummuzi et de Déméter et Perséphone/Core, et même avec les Sheela na Gig irlandaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Grande Déesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GRANDE FOIRE A GRANS 13
» Grande fenêtre...
» Il a perdu sa belle grande queue!!
» SOS L'Arche du coeur en grande détresse
» Gasteria grande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Univers de Gaia :: * La Magie Naturelle * :: Symbolisme :: ...Dieux & Deesses...-
Sauter vers: